Path:
V. Chamisso und Frau von Staël

Full text: Aus Chamissos Frühzeit / Chamisso, Adelbert von (Public Domain)

270 
St. Il eést vrai que je veux me méttre 
en relation d'esprit avec vous mais votre 
côté français me met un peu en défiance. 
Ch. Qu'entendez-vous par ces paroles: 
Coté français? 
St. C'est difficile à définir; mais c'est 
une nuance de dedain et peut-ôre de séche— 
resse. Ai-je raison? 
Ch. S'il m'est permis de le dire, vous 
avez tort. Qui pourrait craindre mes de— 
dains? Vous Madame? Oh je vous supplie, 
ne vous moquez pas de moi! Séchéresse? 
Celui auquel pour son malheur cette qua-— 
lité appartient est beaucoup plus à plain- 
dre qu'à craindre. 
SIt. N'avoir pas beésoin des autres est 
toujours une puissance. 
Ch. C'en est du moins la marquo. 
St. Est-ce sũrꝰ Prenez-vous le sentiment 
pour une faiblesse? Il porte au dévouement 
qui est la plus grande des forces morales. 
Ch. Permeéttez que je vous renvoie à 
un infolio ou plusieurs volumes, où j'aurai
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.