Path:
Chapitre II. Idée générale de Berlin, sa population, sa grandeur, les différentes classes de ses habitans, son climat

Full text: Berolinéum ou nouvelle Description de Berlin / Mila, Wilhelm (Public Domain)

allaitent elles-mêmes leurs enfans, la mortalité y est sin- 
gulière parmi les enfans. Les logemens mal-sains des 
pauvres y occasionnent aussi des maladies fréquentes, 
mais le nombre des hommes estropiés et contrefaits y est 
beaucoup moindre qu'ailleurs. — 
Les environs de la ville produisent en partie les lé- 
gumes qu’on consomme dans la capitale. La Sprée, le 
Havel et plusieurs lacs voisins de Berlin abondent en 
poissons, sur-tout en carpes, en zandres, en plies, en 
brochets, en anguilles, en perches, en goujons, en éper- 
lans. On consomme l’un portant l’autre par jour 50 
boeufs et une grande quantité de veaux, de cochons, 
de moutons, et les boulangers employent 30 wispel de 
seigle, le wispel à 24 boisseaux, et le boisseau à 16 me- 
sures (Metzen), sans compter le froment. Outre cela les 
brasseries ont besoin par mois de 1260 wispel de froment 
et d’orge, sur lesquels l'orge fait les deux tiers, et on 
employe 300 wispel de seigle pour l'eau-de-vie. On 
consomme environ 750 tonneaux de bière et 3700 quartes 
d'eau-de-vie par an. 5569 pompes fournissent aux ha- 
bitans une eau salubre, on n’employe gueres l’eau de la 
Sprée que pour le blanchissage, la teinturerie et dans les 
brasseries à bière. C'est par cette dernière raison et à 
cause des exhalaisons méphitiques qui en résultent outre 
cela, que Mr. Formey s’élève avec énergie contre la dée 
testable habitude qu’on a encore si généralement de jeter 
les ordures, les immondices de toute espèce et mème ce 
qu'on nomme les seaux de nuit, dans la Sprée et dans les
	        
Top of page

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.