Path:
Chapitre II. Idée générale de Berlin, sa population, sa grandeur, les différentes classes de ses habitans, son climat

Full text: Berolinéum ou nouvelle Description de Berlin / Mila, Wilhelm

— 33 — 
les casernes. — Depuis 100 les régimens d’infanterie ne 
sont plus comptés que de deux bataillons ou de 10 com- 
paguies de mousquetaires, fortes ensemble d’environ r500 
hommes, sans compter les femmes et les enfans mais 
avec les sémestriers, les grenadiers formant des bataillons 
séparés. Chaque bataillon a cinq compagnies, chacune 
forte de 150 à 160 hommes, y compris les sémestriers, 
Les grenadiers qu’on peut distinguer par une plume sur 
le bonnet et les officiers sur le chapeau, sont pris des six 
régimens en garnison dans la capitale: chaque régiment 
a deux compagnies de grenadiers, et les grenadiers de 
deux régimens forment un bataillon commandé par un 
Major. Le bataillon des grenadiers du régiment de 
Kunheim et d’Arnim est commandé par le Prince Auguste, 
fils du Prince Ferdinand; celui des grenadiers de ATôI- 
lenlorf et de Gôtze par Mr. le Major de Knebel; celui 
des grenadiers de Larisck et de FF'inning par Mr, le 
Major de Meinbaben. Le régiment des Genad'armes 
est composé de dix escadrons; celui des Houssards égale- 
ment, mais il n’y en a que cinq en garnison à Berlin. Il 
en est de même du régiment des Gardes à cheval dont le 
roi est le chef, il est composé de dix escadrons; quatre 
sont en garnison à Potsdam, les six autres à Berlin et à 
Charlortenbourg, — Il faut encore observer que le haut 
conseil de guerre, l'auditoriat gévéral, l'intendance de 
l'armée, les médecins et les chirurgiens de l’armée appar- 
tiennent à l’état militaire, La garnison et l’état militaire 
monte en général, y compris les femmes et les enfare, 
(
	        
Top of page

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.