Creator:
Mila, Wilhelm
Publication:
Berlin: Oehmigke, 1805
URN:
https://nbn-resolving.de/urn:nbn:de:kobv:109-1-15363854
Path:

282
néral tous les étrangers, et pour peu qu’on soit recom
mandé à quelques personnes connues, il sera facile d'être
introduits dans les cercles plus ou moins farillans qui ne
sont pas rares en hiver dans la capitale. — Quoiqu’il
n’y ait qu’un seul concert fixe, comme nous l’avons déjà
observé, cependant il se passe peu de semaine, où quel
que virtuose soit étranger soit national, ne donne ici un
concert dans l'une ou l’autre des salles de concert de
cette ville, et qui sont alors pour l’ordinaire très fré
quentées. Nous avons parlé à la page 208 de l’Académie
de chant, — établissement presque unique en Europe. —
Les loges des Francs-maçons, celle des trois Globes, ru
elle de Splittgerber No; 3, la grande loge nationale de
Berlin, rue d’Orangebourg, celle dite loge royale York
de l’amitié, rue dernière No. 24 offrent pour les initiés
des lieux de rassemblement souvent égayés par de bril-
lans concerts ou des repas splendides.
Enfin on compte parmi les plaisirs de la bourgeoisie
les jeux d'arquebuse, le jour après la pentecôee. Les che
valiers de l’arquebuse tirent au blanc pour certains prix
établis entre eux ; le 20 Août ils tiennent un jeu d’arque
buse dans lequel celui qui a tiré le meilleur coup est
nommé roi. Après cela on tire à l'oiseau. Ces triages
ont lieu à la place du tirage non loin de la porte de
Bernau, où la société des chevaliers de l'arquebuse a fait
construire pour cet effet une très belle maison.
Top of page

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.