Creator:
Mila, Wilhelm
Publication:
Berlin: Oehmigke, 1805
URN:
https://nbn-resolving.de/urn:nbn:de:kobv:109-1-15363854
Path:

271
café l’hiver et an printems dans les serres, telsqne les
beaux jardins des frères Bouclier au fauxbotirg de Sera-
lau ; Zietemann à la nie de chantier au bois faubourg de
Stralau etc. C’est la que se réunit le beau monde de
Berlin dans la saison où l’on ne peut guères jouir de la
promenade des tilleuls et du parc.
11 j a aussi des jardins tels que celui d'^delmann à
la rue d’Orangebourg, de Richborn à la rue du charnier
au fauxbourg de Stralau. de JJ ’ûrzer à la rue des tilleuls,
fréquentés en été par le peuple. Ce sont des guinguettes
Ou comme on les nomme aujourd'hui à Paris des bastrin
gues. Les savans sont peu d’accord sur l’étimologie de
ce mot; quelques-uns le font dériver de la chanson:
Madmoselle, voulez - vous danser ? v'là le bastring etc.
Quoi qu’il en soit, on désigne par là ces jardins, comme
il y en a par-tout, où l’on boit de la bière, du vin, où
l’on danse et où l’on s’amuse à difïérens jeux, tels que
le billard, les quilles, les cartes etc. — En hiver ceux
qui dans la belle saison alloient se promener dans les jar
dins que nous venons d’indiquer, vont s’amuser dans les
tabagies, les caves à vin ou bouchons, et quelques bagnos
tels que Berger rue dernière No. 58; JV‘Llier rue de Jéru
salem No. 53; Mad, Kuivirz rue dite Krauseustrafse No.
II. où il y a des bals et des concerts fréquentés par tous
les virtuoses qui aiment la danse, la bière et le jeu, mais
dont les heroines, dit-on, répondent aussi peu par leurs
charmes que par leur manière d’ètre à l’élégance du lo
cal. L’étranger qui veut voir ces lieux pour se faire
Top of page

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.