Creator:
Mila, Wilhelm
Publication:
Berlin: Oehmigke, 1805
URN:
https://nbn-resolving.de/urn:nbn:de:kobv:109-1-15363854
Path:

*93
On leur enseigne tous les exercices militaires, ils mon
tent la garde à la cour de leur hôtel, et quand ils ont
l’âge requis, le Roi les place dans des régimens. En (790
on a réuni à ce corps les pages du Roi. Depuis les nou
veaux arrangent en s pris en 1791, il y a quatre gouver
neurs attachés à chaque compagnie. Chacun d'eux a l'in
spection sur 16 cadets et est chargé de leur enseigner les
principes des sciences, de répéter les leçons des autres
maîtres et de former leur caractère moral. Le nombre
total des personnes qui appartenoient à ce corps en 1800
montoit à 411.
Les soins vigilans de Mr. le Général TempelhofF ont
donné lien à l’existence d’une académie fondée en 1791
sous le nom à'Académie d'artillerie, et où il instruit lui-
même, secondé de 8 professeurs et de 5 autres martres,
les officiers du corps de l’artillerie. Ces mêmes martres
enseignent aussi les mathématiques, la géographie, le
dessin, le françois et l’allemand aux bas-officiers de l'ar
tillerie.
Id Académie royale du Manège est à la grand’ rue;
le Grand-Ecuyer en est le chef. Les élèves de l’acadé
mie militaire et du corps des cadets y sont instruits gra
tis; les autres personnes qui veulent apprendre à monter
à cheval s’annoncent chez Mr. Ploen ou Mr. Vollney,
Ecuyers du Roi. Ils payent le premier mois 10 écus, et
les mois suivans 8 écus.
Ceux qui veulent devenir médecins, chirurgiens, apo
thicaires, accoucheurs, médecins vétérinaires trouveront
N
Top of page

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.