Creator:
Mila, Wilhelm
Publication:
Berlin: Oehmigke, 1805
URN:
https://nbn-resolving.de/urn:nbn:de:kobv:109-1-15363854
Path:

i8g
guères que lorsqu’ils se proposent d’étudier, qu’ils achè
vent le cours de leurs humanités en passant par toutes
les classes. — Les meilleures écoles et pensions sont
celles de Mr. Benedictus, rue des frères; de Mr. Dittmar
à la Behrenstrafse No. oo ; de Mr. Hartung, rue des frè
res No. 28; de Mr. JVIessow à la Kronenstrafse No. 30;
de Mr. Muhring, Pasteur, rue Frédéric No. 145.
Si quelqu’un, au lieu de confier ses enfans à quelque
institut public, préféroit de les faire instruire en particu
lier, Berlin encore lui offriroit une infinité de ressources
par le nombre d’excellens maîtres en tout genre, parmi
lesquels il pourra choisir ceux que ses amis et les per
sonnes auxquelles il est recommandé, seront à même de
lui nommer. Er. général l’Allemagne étant le pays où
depuis la révolution opérée par Basedow, Fiesewitz,
Campe, l’art pédagogique a fait les progrès les plus so
lides et les plus réels, et les souverains de la Prusse
ayant toujours fait de l’instruction publique un des objets
essentiels sur lesquels ils ont porté leurs vues et leurs
soins, on peut dire, sans craindre d’être accusé de partia
lité, que les écoles, les gymnases, les instituts de tout
ordre de la capitale, se distinguent à tous égards, tant
pour le fonds que pour la forme au point de mériter l’at
tention de l’étranger qui, libre de préjugé, est prêt à
rendu justice à tout ce qui est beau, bon et utile, par
tout où il le trouve.
Après que le jeune homme aura acquis dans les éco-
Top of page

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.