Creator:
Mila, Wilhelm
Publication:
Berlin: Oehmigke, 1805
URN:
https://nbn-resolving.de/urn:nbn:de:kobv:109-1-15363854
Path:

2) La soci tfrançaise. Elle a été également fondée
sous Frédéric II. qui lui Ht dilférens dons considérables.
Frédéric Guillaume II. lui donna une contribution an
nuelle de 500 écus, dont le roi régnant lui a assuré la
continuation par un ordre du cabinet du 5 Dec. 1797.
A la fin de Sept. 1799 elle avoit un capital de 11025 écus.
Dans l’hiver de 1799 à igoo la recette monta à 3595 risd.
5 gr. 6 fen. et la dépense à 3593 ccus 25 gr. 5 (en. La
société distribua 259I Hauffen, bois ou tourbes à 958 fa
milles ou personnes. Dans l’hiver de 1800 à iftoi la re
cette monta à 3683 risd. 13 gr. 9 fen. et la dépense à
3^35 risd. o gr. g fen. On distribua 951 quart de hanf-
fen de bois ou de tourbes à 780 familles ou personnes.
Les françois et les allemands ont également part à ces
secours. On addresse les contributions à Mr. Humbert,
marchand, à la rue des Frères No. 29. La société fait
imprimer tous les ans une relation de l’état de sa caisse.
d) Chaque métier et chaque communauté a des fonds
pour le soulagement des pauvres ou des malades qui ap
partiennent à leur corps.
e) Caisses mortuaires. Il y a 12 de ces caisses, y
compris celle de la fabrique île porcelaine. Elles ont été
fondées par des particuliers. Chaque membre paye une
certaine somme en entrant dans la société, et est obligé
outre cela de donner une contribution à chaque cas de
mort.
f) Pauvres honteux. Les églises distribuent des au
mônes aux nécessiteux de leur nua lier. Le roi fait tous
Top of page

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.