Path:

Full text: Berolinéum ou nouvelle Description de Berlin / Mila, Wilhelm (Public Domain)

tis tous les enfans des Bohèmes réformés. Mais les lu- 
thériens de cette nation payent le salaire du maitre d’c- 
cole pour leurs enfans, quand ils en ont les moyent, 
quoique le roi entretienne également leur maître d'école. 
Les subventions charitables des membres du troupeau 
qui se versent dans le tronc de l'église, servent à soula- 
ger leurs pauvres. 
XI. Etablissemens pour aider les pauvres cathos 
liques. 
Les revenus de quelques legs sont consacrés au sou- 
tien de l'indigence; et les enfans pauvres sont instruits 
gratis par le marguillier de l’eglise. 
XII. Etablissemens charitables divers. 
a) La societé destinée à sauver des bourgeois de Berlin 
tombes dans la misère (das Berlinsche Bürger-Rettungs- 
Institut). Elle a été fondée en 1796 par quelques parti- 
culiers charitables dans le desscin de mettre des artisans 
tombés dans J’indigence en état d’exercer de nouveau 
leur métier. La société s’assemble tous les trois mois. 
Au commencement de l’an 18ox le nombre des membres 
qui fournissoient des subventions pécuniaires, montoit à 
209, à quoi il faut ajouter les médecins, les chirurgiens 
et les apothicaires qui soulagent les pauvres de leurs 
conseils et de leurs remédes. Le roi donne a100 Risd. 
Me
	        
Top of page

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.