Creator:
Mila, Wilhelm
Publication:
Berlin: Oehmigke, 1805
URN:
https://nbn-resolving.de/urn:nbn:de:kobv:109-1-15363854
Path:

i?9
M 2
lis tOU> les enfans îles Bohèmes réformés. Mais les lu
thériens de cette nation payent le salaire du maître d’é
cole pour leurs enfans, quand ils en ont les moyen»,
quoique le roi entretienne également leur maître d’école.
Les subventions charitables des membres du troupeau
qui se versent dans le tronc de l’église, servent à soula
ger leurs pauvres.
XI. Etablissement pour aider les pauvres catho
liques.
Les revenus de quelques legs sont consacrés au sou
tien de l'indigence; et les enfans pauvres sont instruits
gratis par le marguillier de l’église.
XII. Etablissement charitables divers.
a) La société destinée à sauver des bourgeois de Berlin
tombes dans la misère (das Bcrlinschc Biirger-Rettungs -
Institut). Elle a été fondée en 171)6 par quelques parti
culiers charitables dans le dessein de mettre des artisans
tombés dans l’indigence en état d’exercer de nouveau
leur métier. La société s’assemble tous les trois mois.
Au commencement de l’an 1301 le nombre des membres
qui fournissoient des srtbventions pécuniaires, montoit à
20g, à quoi il faut ajouter les médecins, les chirurgiens
et les apothicaires qui soulagent les pauvres de leurs
conseils et de leurs remèdes. Le roi donne 1100 Risd.
Top of page

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.