Creator:
Mila, Wilhelm
Publication:
Berlin: Oehmigke, 1805
URN:
https://nbn-resolving.de/urn:nbn:de:kobv:109-1-15363854
Path:

I 7 2
legs, des quêtes qui se font tous les mois dans les églises
et les maisons, des livres d’aumône, des dons que Je
Roi fait à cette caisse au nouvel-an ou dans d’autres cir
constances. Elle fournit à de pauvres malades de l’ar
gent, des remèdes et les soins du médecin , et donne à
des veuves du pain et de l’argent pour l’entretien de
leurs enfans.
lî) Les Dons en bois à ht Hier. 1) Quelques milliers
de pauvres reçoivent à meilleur marclié chacun'.J de Lau-
fen do bois à brûler, savoir le baufen ou la corde de
bûches de sapin à raison de 10 ' écus et celle de rondins
ou de tourbe à raison de écus. Outre ce.'a le directoire
des pauvre» distribue gratis une certaine quantité de bois
par quart de haufen. Les députés de la bourgeoisie sont
chargés de cette distribution de bois.
i) La Caisse g'ncrale des écoles gratuites. Les inté
rêts de quelques capitaux, les droits de charge des corps
de métier, les quêtes dans les boètes des pauvres du
grand hôpital Fiédéric et dans les troues, et des contribu
tions volontaires de personnes bienfaisantes se versent
dans cette caisse. Mais comme ces fonds ne sont pas
suflisans, la caisse de pauvres donne annuellement une
somme pour suppléer ce qui est nécessaire.
V. Fondations particulier es des Tsuthcriens.
Outre les fondations charitables dont nous venons
de parler, il y a encore des établissemens formés par des
Top of page

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.