Path:

Full text: Berolinéum ou nouvelle Description de Berlin / Mila, Wilhelm (Public Domain)

— 17E:s == 
le roi régnant en 1799 dans l’ancienne raffinerie Splitt- 
gerber au nouveau Cologne et où l'on soigne des vieil- 
lards et des personnes infirmes, 
f) La maison de travail (au fauxbourg royal). Les 
personnes qui entrent dans cette maison se partagent en 
deux classes. La première classe est composée a) de 
vieillards et de personnes hors d’état de travailler qui 
ne veulent pas mendier. Elles filent autant de laine 
qu’elles penvent, et si elles gagnent plus que ne coute 
leur entretien, on leur bonifie le surplus; b) de pauvres 
de bonne famille. Ils demenrent dans des chambres sépa- 
Tées, ont une meilleure table, et s’occupent de quelque 
travail, qu’on leur paye également, s’il vaut plus que ne 
coûte leur entretien. La seconde classe consiste a) en 
mendians qu’on saisit dans les rues et qu’on renferme 
ici pour quelque tems; b) en domestiques convaincus 
d'infidélité, ou de mauvaises moeurs, ez en personnes du 
sexe qui ont été attaquées de maladies vénériennes, les- 
quelles sont soumises, pour leur propre bien, à un ou 
plusieurs mois de travail aprèsqu’elles ont été guéries à la 
Charité. Tous ceux qui appartiennent à cette classe, prépa- 
rent et filent de la laine, mais on leur donne de plus 
fortes tâches qu’à ceux de la première classe. En 1802 il 
y avoit 207 personnes de la première classe et 045 de la 
seconde d’entretenues dans cette maison. 
£) La Caisse des pauvres (dans le nouveau dôme au 
marché de la Frédéricstadt) tire ses revenus de certains 
fonds publics que la cour lui a assignés, de quelques
	        
Top of page

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.