Path:

Full text: Berolinéum ou nouvelle Description de Berlin / Mila, Wilhelm (Public Domain)

-— 170 — 
séparé, pour ceux qui ont la gale on qui sont attaqués 
de malu dies vénériennes; 4) de l'hopital des fous, trans- 
porté à la charité depuis gne la maison où ils étoient 
recueillis a été consumée par un incendie le r. Sept. 1748. 
IL conn ent les personnes maniaques, aliénées d'esprit on 
imbécilles. Pour subvenir aux fraix qu’exige l’entretien 
de ces différens établissemens, on employe les revenus 
de quelques biens fonds et les intérêts de quelques capi- 
taux, auxquels le Roi a encore ajouté les revenus des 
biens de la comtesse de Lichtenau, et 10000 écus par an 
pour Li maison de charité et pour l'hôpital pour les 
bourgeois appauvris. Deux chirurgiens pensionnaires, un 
chirurgien de l'armée et g autres chirurgiens sont chargés 
de la guérison des malades sous l'inspection de deux 
médectas et d’un chirurgien-major. La pharmacie de la 
cour ltournit gratis les remèdes à cette maison et à tous 
les hôpitaux. Les élèves de médecine et de chirurgie 
ont la permission d'assister aux opérations, et les sages- 
femme s et les accoucheurs élèves peuvent y faire l'appren- 
tissage pratique de leur art. On a aussi réuni à cet hos- 
pice l'institut clinique dans lequel tous ceux qui veulent 
Être placés comme médecins ou chirurgiens, sont obligés 
de faire un cours de leur art; il y a également une école 
pour les sages - femmes. — La maison de charité est 
soumise à Mr. le Comte de Schulenboarg en sa qualité 
de chef du département de médecine et à Mr. de Massow 
en ta qualité de cheË du directoire des pauvres. 
e) L'hôpital pour les bourgeois appauvris établi par
	        
Top of page

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.