Creator:
Mila, Wilhelm
Publication:
Berlin: Oehmigke, 1805
URN:
https://nbn-resolving.de/urn:nbn:de:kobv:109-1-15363854
Path:

I?0
séparé, pour ceux qui ont la paie ou qui sont attaqués
de mais Jies vénériennes; q) de l'hôpital des fous, trans-
porté à la charité depuis que la maison où ils étoient
recueillis a été consumée par un incendie le I. ?ept. 1798.
Il court ent les personnes maniaques, aliénées d’esprit ou
imbéciiles. Pour subvenir aux fvaix qu’exige l’entretien
de ces différens établissemens, on employé les revenus
de quelques biens fonds et les intérêts de quelques capi
taux, auxquels le Roi a encore ajouté les revenus des
biens d e la comtesse de Liclitenau, et 10000 écus par an
pour la maison de charité et pour l'hôpital pour les
bourgeois appauvris. Deux chirurgiens pensionnaires, un
chirurgien de l’armée et 9 autres chirurgiens sont charges
de la guérison des malades sous l’inspection de deux
médecins et-d’un chirurgien-major. La pliarmacie de la
cour fournit gratis les remèdes à cette maison et à tous
les hôpitaux. Les élèves de médecine et de chirurgie
ont la permission d’assister aux opérations, et les sages-
femmes et les accoucheurs élèves peuvent y faire l’appren
tissage pratique de leur art. On a auari réuni à cet hos
pice l'institut clinique dans lequel tous ceux qui veulent
être placés comme médecins ou chirurgiens, sont obligés
de faire un cours de leur art; il y a également une école
pour les sages - femmes. — La maison de charité est
soumise à Mr. le Comte de Schulenbourg en sa qualité
de chef du département de médecine et à Mr. de Hlassow
en sa qualité de chef du directoire des pauvres.
e) L'hôpital pour les bourgeois appauvris établi par
Top of page

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.