Creator:
Mila, Wilhelm
Publication:
Berlin: Oehmigke, 1805
URN:
https://nbn-resolving.de/urn:nbn:de:kobv:109-1-15363854
Path:

i6g
cilé de le Frédéricstadt. Les maisons de charité, et les
fondations charitables, dont nous allons faire l'énuméra
tion dans l’ordre où elles ont été instituées, dépendent
de lui.
a) L'hôpital de Vclcctrice Doroth'e, seconde épouse
du Grand Electeur, à la porte royale, où 15 vieilles fent-
u en partie de la religion réformée, eu partie de la l'e-
::;Mm llitliérienne, sont logées, chauffées et éclairées.
b) Le hôpital Frédéric eu la grande maison
dis orphelins. Les orphelins garçons on filles, appren
nent dans cet institut à lire, à écrire, à chiffrer, et sont
instruits dans la religion. Deux précepteurs luthériens,
le chantre et l’organiste sont chargés de leur donner les
leçons. On a établi aussi dans cette maison un hospice
pour des enfans orphelins de 2 à 4 ans, et des bains sur
la Sprée, afinque les enfans puissent s’y bqigner en été.
Ontre cela on a annexé à cette maison un établissement
où tous les habitans de Berlin peuvent faire vacciner
leurs enfans sous l’inspection du médecin Brehmer.
c) L'hôpital de Koppe rue de l’hôpital; on y' a reçu
en 1800, 21 vieilles femmes auxquelles on donne le loge
ment, le chauffage et quelque argent.
d) La maison de charité. Elle est composée 1) d’un
hôpital, où sont recueillis des malades jusqu’à leur en
tière guérison, 2) d’un établissement, où des personnes
enceintes sont reçues quelque tems avant leur accouche
ment, pour y accoucher. Elles sont entretenues jusqu’à
ce qu’elles soient relevées de couches; 3) d’un pavillon
Top of page

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.