Path:

Full text: Berolinéum ou nouvelle Description de Berlin / Mila, Wilhelm

— 1659 — 
publique prouvent que le véritable esprit du christia- 
nisme n’est pas encore éteint. Qu'il nous soit permis de 
fixer quelques instans l'attention de nos lecteurs sur les 
fondations pieuses, monumens éternels de la munificence de 
nos souverains et de l'influence puissante que leur exem- 
ple a eu et aura toujours sur tous les ordres de l’état, 
b) Fondations charitables, 
L L'hôtel royal des invalides. 
Les invalides reçoivent l’unilorme et la même paye 
que les autres soldats, ils ont le logement et nn morceau 
de terre à cultiver. Leur nombre avec femmes et enfans 
monte à 1112 ames, Ils sont partagés en trois compag- 
nies, commandées par plusieurs officiers et par un colo- 
mel. Le troisième département du conseil supérieur de 
guerre à l’intendance de l'hôtel des invalides, et la caisse 
des invalides fournit les sommes nécessaires à l'entretien 
de cet établissement, fondé par Frédéric le grand en 1755. 
Au dessus de l'entrée principale de cet hôtel on lit les 
mots Laeso et invicto militi Les invalides qui ne peu- 
vent entrer dans la maison, reçoivent en attendant un 
écu par mois. Quant aux soldats des régimens en garni- 
son à Berlin, s’ils tombent malades et que le maladie 
soit de couséquence, on les envoye à l’hôpital militaire 
du régiment. Le roi paye au çhirurgien - major une 
somme annuelle pour chaque soldat qu'il soit malade on 
en santé, et celui-ci lorsque le soldat est malade à en re- 
TÉ
	        
Top of page

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.