Path:

Full text: Berolinéum ou nouvelle Description de Berlin / Mila, Wilhelm

— 164 — 
heures. À g beures moins un quart on célèbre la secon- 
de messe, ct à g! heures la grand’ messe qui cest suivie 
du sermon, après lequel on dit la dernière messe, On 
dit vêpres à 2 heures l'après-midi. On célèbre la messe 
tous les jours de la semaine a 8 heures du matin, et 
après la messe il y a tous les jours communion. 
Les marguilliers de chaque paroisse luthérienne et 
réformée distribuent le Samedi un billet imprimé qui 
coute 3 fenins, et qni indique quels pasteurs précheront 
le lendemain dans les églises allemandes de Berlin: la 
même liste se trouve daus la feuille d'avis du Samedi. — 
Les marguilliers des églises françoises distribuent égale- 
ment le Samedi un billet imprimé qui contient les noms 
des pasteurs françois qui doivent prècher le lendemain 
et pendant le reste de la semaine dans les différentes 
églises. 
Sans vouloir apprécier le mérite oratoire d’aucnn des 
prédicateurs françois ou allemands de Berlin, nous remar- 
querons seulement que les pasteurs les plus généralement 
courus sont Mr. Ancillon fils, pasteur de l’église fran- 
çoise du VVerder, et Mr. Herbst, pasteur de l’église lu- 
thérienne de Ste. Marie ou de Notre-Dame. 
Depuis le règne de Frédéric le Grand, qui chercha à 
répandre et la lumière et la tolérance non-seulement on 
trouve dans toute la Prusse et sur-tout à Berlin une fou- 
le d’ecclésiastiques infiniment éclairés, amis sincères de 
la liberté de penser, et réellement animés d’un véritable 
esprit de tolérance, mais même une plus grande masse
	        
Top of page

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.