Creator:
Mila, Wilhelm
Publication:
Berlin: Oehmigke, 1805
URN:
https://nbn-resolving.de/urn:nbn:de:kobv:109-1-15363854
Path:

i6o
sur les Saxons et les Brandebourgeois, vint établir son
camp à Wolmerstadt auprès de Magdebourg, et il n’ac
corda la paix aux provinces qu’il avoit subjuguées, qu'à
condition qu’elles embrasseroient le christianisme. L’im
puissance de résister à un ennemi aussi redoutable, et la
crainte des menaces conduisirent ces peuples au baième
qui leur fut administré dans le camp de l’empereur, mais
la sécurité les ramena tous à l’idolâtrie, dès que l'empe
reur se fut éloigné de leur voisinage avec son armée.
L’empereur Henri l’oiseleur triompha en bzj, à l’exem
ple de Charlemagne, des habitans des bor s de l'Elbe et
de l’Oder, et après bien du sang répandu, ces peuples
furent subjugués et convertis. Les chrétiens détruisirent
par zèle les idoles du paganisme, de sorte qu’il ne nous
en est presque resté aucun vestige. L’an l’empereur
Othon I. fonda les évêchés de Brandebourg et de Havel-
berg. Le Brandebourg, une fois converti au christanis-
me, se rendit bientôt tributaire du pape, de l’empereur,
et du margrave qui le gouvernoit. Enfin en 1517 Luther
prêcha la réforme, et l’électeur Joachim II. embrassa la
religion luthérienne en 1559. Sa mère, qui étoit une
princesse de Danemarc, lui communiqua ses sentimens,
car la nouvelle doctrine avoit pénétré dans le Danemarc,
avant que d’être reçue dans le Brandebourg. Le pays
suivit l’exemple du prince, et tous les habitans devinrent
protestans. En 1G14 l’électeur Jean Sigismond se lit ré
formé, pour complaire aux peuples du pays de Clèves,
qui alloient devenir ses sujets. Depuis ce temps la re
ligion
Top of page

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.