Path:

Full text: Berolinéum ou nouvelle Description de Berlin / Mila, Wilhelm (Public Domain)

— 156 — 
mais ils sont obligés de payer le service sur leurs pen- 
sions et sur leurs professions bourgeoises. La contribu- 
tion pour l’entretien des guets et des ustenciles qui sers 
vent aux incendies se lève également tous les mois avec 
la taxe du service. Les juifs sont taxés à donner 30 écus 
par mois pour le guet, outre le service de 222 écus 22 gr. 
On donne à ceux qui logent des soldats daus leurs mai- 
sons B gros par mois pour un soldat qui n’est pas marié, 
14 gr. pour un soldat marié, 12 gr. pour un tambour 
marié et 18 à 20 gr. pour un bas-officier Un enseigne et 
un lieutenant reçoit Q écus, un capitaine en second 3 
écus, Celui qui ne peut pas loger des gens de guerre 
paye encore un service extraordinaire qui fait # du ser- 
vice ordinaire qu’il donne pour sa maison. Il est obligé 
de loger autre part les soldats qui sont mis en quartier 
chez lIni, et il reçoit pour cela un dédommagement de 5 
écus par an de la caisse nommée Servissublevationskasse. 
4) L'administration royale de la vente du bois à brû- 
ler dépend du département des forêts, et est composée de 
conseillers intimes de finances et d’autres conseillers. 
C’est à elle à pourvoir Berlin et Potsdam de bois à brû- 
ler, de charbons de terre et de tourbes. Le bureau est 
dans le nouvel hôtel de la vénerie. Il y a plusieurs 
chantiers de bois à brûler dans la ville et aux environs 
de Berlin. Quelques fabriquans et manufacturiers, ainsi 
que l'école réelle reçoivent le bois à plus bas prix. Les 
autres payent, d’après la taxe de 18o1 la corde de bois 
ou le hauffen (9 pieds de haut et 18 pieds de large) de
	        
Top of page

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.