Path:

Full text: Berolinéum ou nouvelle Description de Berlin / Mila, Wilhelm (Public Domain)

différens objets coûtent annuellement 11000 écus. En 
1800 il y avoit dans la ville 98 pompes à feu de métal 
et 6459 pompes de bois, 4861 échelles pour les incendies, 
15179 seaux de cuir, 100 crochets et 417 grandes cuves. 
Ce sont les habitans de Berlin qui fournissent les frais 
au moyen d’une taxe qu’ils payent avec le service. On 
entretient la propreté des rues à l’aide d’un certain nom- 
bre de tomberaux attelés de deux et de quatre chevaux. 
Des valets de ville ont charge d'arrêter les mendians 
dans les rues et de les conduire dans la maison de tra- 
vail. Le bureau de l'ajustement est composé d’un con- 
seiller de ville et d’un méchanicien, qui ajuste tous les 
ans les poids et les mesures qui ne sont pas conformes à 
l'étalon. On a aussi établi des balances publiques, où 
sont pesés le foin et la paille qui se vendent, Il y a 
des courtiers jurés, et des personnes auxquelles on s’a- 
dresse quand on a besoin de domestiques ou de servan- 
tes. Le directoire de la police fait tous les mois la taxe 
du pain et de la viande et s’assemble le Mardi, le Jeudi 
et le Samedi. 
3) La justice de la ville, administre la justice au nom 
du magistrat. Elle consiste en un directeur (actuelle- 
ment Mr. Gerresheim, conseiller intime) 7 juges, quel- 
ques assesseurs etc. Elle juge toutes les causes civiles 
et criminelles des personnes qui sont sous la jurisdic- 
tion du magistrat, et les testamens, les contrats, les pri- 
sées, les encans, les prises d'inventaires, les conventions 
héréditaires, les obligations judiciaires, les certificats
	        
Top of page

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.