Path:
Relation Envoyée de Berlin à la Haye le 18. d' Août N. S. 1702

Full text: Relation des cours de Prusse et de Hanovre / Toland, John

( 41 ) 
dans leur qu�relle; parce qu'a?ant une 
enti�re libert� de fervir Dieu fuivam 
les mouvemens de leurs confciences,ils 
ne feroient pas alfez fous de rifquer le 
certain pour l'incertain par raport ? 
leurs avantages temporels , & .:ela 
fimplement pour complaire ? l'am bi. 
tion d'un Pr?tre. C'efi: alfur�ment 
ce qu'une perfonne fage ne fera jamais_, 
& ce qu"un honn?te homme ne pr�ten. 
dra pas �xiger. QEoi qu'il en foit, 
le Roi ne n�glige nen de ce qui peut 
contribuer ? r��nir fes Suj?rs dans une 
m?me croiance. Les moiens qu'il y 
emploie font tr?s dignes d"un Prince 
Chr�tien. Il n'a pas recours ? la vi o. 
lence , il ne menace feulement pas 
d'exclure des emplois ceux qui ne 
voudroient pas fe conformer ? fes fen. 
timens; leur refiftance ne leur efi: pr�-
judiciable ? aucun �gard , & il ne 
les traite pas avec moins de bont� & de 
confiance que les autres. Il t�che de 
les perfuader d'une mani�re tout-?-fait 
�vangelique i il leur parle avec la 
tCfl�
        
Top of page

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.