Path:
Relation de la Cour de Hanovre, envoȉée de Berlin à la Haye le 23. Septembre N. S. 1702

Full text: Relation des cours de Prusse et de Hanovre / Toland, John

( 83 ) 
plus riche, �toir en fi peu de tems, 
tomb�e en d�cadence. Un de ces 
Meilleurs me r�pondit que les Bour-
geois �toimt aes coquins qut ne meritaient 
pas un meilleur fort~ & qu'ils n' �toimt 
jamais bons juj?ts qu'on ne les e?t rendtJS 
pauvres & mzf?rables; ce qui lignifie, 
comme je le compri~ , qu'autrefois~ 
ils fa if oient tous leurs efforts pour s'af-
furer la jo�iffance & la propri�t� de ce 
qui leur appartenait,� & qu'? prefent 
ne poffedant plus rien, ils n'ont plus 
lieu de s'oppofer aux volontez de leurs 
Ma�tres. Un autre de la Compagnie, 
qui a?ant quelque Emploi, pr�tendait 
?tre un fort grand Politique, dit qu'il 
�toit tr?s certain que tes Bourgeois de 
Brunf':;;zck etoient d'zrifigms Fourbes ; 
que pour m ?tre pleinem~nt convainctt, 
zl j?(i{oit de coriftderer, que quand leur Vil. 
le fut prife, on n' a�volt trouv� que pete 
d'argent dans leur Banque ; ficheux 
contre tems ! deforte , concluoit c?t 
habile homme, q~Je tout leur commerce 
n' avoit roul� que jur un credit imaginai-
F z re.
        
Top of page

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.