Path:
Aus den Briefen der Königin Sophie Dorothea : IV. Aus den Briefen an den Kronprinzen Friedrich

Full text: Aus den Briefen der Königin Sophie Dorothea : IV. Aus den Briefen an den Kronprinzen Friedrich

118
je b�nis le ciel de vous avoir conserv� et j'attends que ce vilain si?ge de Prague soit fini. Je me vois ? pr�sent
dans des craintes continuelles, pas un moment de repos." Dem Vriefe an die Prinzessin Amalie vom 2% hatte
der K�nig einen f�r die Butter beigelegt; auch ihr wird er geschrieben haben, sein �infernales Ger�t" werde erst in
drei Tagen ankommen, die �Donnermusik" k�nne daher erst am 27. beginnen. Dem Prinzen von Preu�en schrieb fie
am t.; �J'attends avec impatience que le si?ge de Prague soit fini, je me flatte que la grande artillerie sera
en �tat de la bombarder. Tous les princes qui s'y sont retir�s, se verront avec peine prisonniers, je doute
cependant qu'ils viennent ici. Ma sant� est encore de m?me, cependant je commence h manger davantage et
je suis presque toute la journ�e dans le jardin, la chaleur se faisant sentir ce qui m'accommode beaucoup."
3n der Nacht vont 30, begann die Beschie�ung Prags. Am 5. Juni schrieb sie dem Prinzen von Preu�en:
�Tout le monde ici dit que Prague est en triste situation et presque en cendres; on n'entend cependant point
dire qu'il se rend. Je serais charm�e si tout en �tait vrai jusqu'? ce point, me flattant qu'alors tout serait plus
tranquille. Mon esprit est toujours occup� de guerre, de sorties, de bombes et toutes ces choses ne sont gu?re
de mon ressort." Das Bombardement nahm seinen Fortgang, am S. lag die Neustadt und die Zudenstadt bis auf
wenige H�user in Tr�mmern; dem Herzog von Vevern war es gelungen, Daim von Prag fernzuhalten, ihn aus seinem
?ager bei Aolin zu verdr�ngen, Habafti am 5. bei Kuttenberg zur�ckzuwerfen, �C'est toujours un avantage," schrieb
sie dem K�nig am \O., �que Nadasti est chass� de Kuttenberg; ce sont je crois, des postes avantageux qu'il est
bon de prendre aux ennemis. Je suis surprise qu'il est si acharn� de se rendre et qu'ils t�chent de soutenir
un si?ge qui pourtant ? la fin ne pourrait tenir et fait mettre une si belle ville en cendres. Je ne crois pas
qu'ils pourront compter d'�viter d'?tre prisonniers. Tout ce que je regrette, est la longueur du temps que vous
y perdez ... La chaleur m'a fait grand bien, je me fais beaucoup rouler et commence ? faire quelques pas 1
ce qui me fait esp�rer de reprendre mes forces dans peu." Und dem Prinzen von Preu�en am [\.t �Si je dois
ajouter foi ? tout ce qu'on dit de Prague, il ne se rendra pas si t�t, on pr�tend qu'il y a encore un bon
magasin et qu'ils peuvent se tenir tout le mois, ce qui ne me fait pas plaisir. Je crains toujours quelque tour
tra�tre et d�sesp�r� de cette arm�e enferm�e et quelque sortie, a quoi on ne s'attend point. Vous voyez que
j'ai mille chim?res dans l'esprit." 3n der Berliner Hofgesellschaft �berlegte man schon, mit was f�r Festlichkeiten
man die Uebergabe von Prag feiern werde, auch die K�nigin^�??utter hoffte auf den Fall Prags. �Selon les
apparences," schrieb sie dem Prinzen von Preu�en am \6., �Prague tiendra encore quelque temps, je commence
me tranquilliser sur ce sujet et attends avec patience qu'il se rende de bonne gr�ce ... Ilcourt un bruit ici
que le Duc de Cumberland a eu une rencontre avec les Fran�ais qui ont �t� battus 2."
was sie ihren H�hnen von ihrem Zustand schrieb, klang sehr gut, anders freilich lautete, was die Prinzessin
2lmalie dem K�nig dar�ber berichtete: �Je ne vous ai rien mand� de la sant� de la Reine parce que je n'ai pas
voulu vous inqui�ter mais c'est a peu pr?s la m?me chose, ses forces ne reviennent point, son sommeil est
interrompu par le rhume de poitrine qu'elle a repris depuis quelque temps, et l'app�tit n'est gu?re plus avanc�
que dans les commencements de sa maladie. Les jambes sont fort enfl�es et ses yeux souffrent beaucoup 3.
La seule chose qui l'amuse est de se faire rouler dans le jardin, quand ilfait beau temps, et lorsqu'il fait
mauvais temps, elle fait tout le tour des galeries et des chambres; c'est ? quoi se r�duit tout son plaisir. Il
est certain que ce triste �tat doit faire craindre pour l'automne et pour l'hiver mais je me flatte toujours qu'elle
1ImMai j?5G hatte die K�nigin-Mutter sich noch r�hmen k�nnen, �230 Schritte gegangen zu sein", imJanuar 175? schrieb fie;
,,Je me fais tenir sous les bras par deux personnes et me faire tra�ner de cette mani?re dans mon cabinet." Zt?cfy des K�nigs IHeinung
h�tte fie sich mehr Bewegung machen muffen und k�nnen, �mais iln'y faut point penser," schreibt er, �nous y avons perdu notre latin, rien
ne peut l'y persuader." Vie Nlarkgr�fin an die Prinzessin Amalie MitteMai: �Je ne saurais vous dire quelle a �t� ma joie �n recevant une
lettre de notre ch?re m?re. Gr�ce ? Dieu qui nous l'a conserv�e. Son �criture est si ferme qu'on ne s'aper�oit point de sa faiblesse. T�chez
de faire ensorte qu'elle fasse plus d'exercice, lorsqu'elle sera remise et surtout en voiture. C'est la seule chose qui peut la pr�server ? l'avenir
de pareils accidents," � 2 Sic gibt noch Genaueres �ber dicse5 Reitergefecht: die hessischen �nb braunschVeigischen Reiter h�tten Wunder getan,
die hannoverschen h�tten schlecht abgeschnitten, der Gras lippe h�tte sich sehr ausgezeichnet, die Franzosen h�tten au�er dem Verlust von Kanonen
und Feldger�t $oo (Tote auf dem Platze gelassen. 
    
Top of page

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.