Path:
Aus den Briefen der Königin Sophie Dorothea

Full text: Aus den Briefen der Königin Sophie Dorothea

232
der Homo, bas n�chste Jahr im August wieder in Hannover war, war die Rede auf seine Ainder gekommen; h�chst
erfreut schrieb die K�nigin; �J'a bien cru que mon p?re s'informerait de leurs nouvelles, car on dit qu'il en parle
souvent." (20, August.) 3m n�chsten Jahre gingen Portr�ts der Prinzessin wilhelmine nach ?on?>on. �J'ai vu,"
schrieb Georg I. seiner Tochter am J6./27. Mai, �les portraits de la Princesse a�n�e de vos filles et en brun et
en blond, sans savoir pour qui elles sont venues; elle m'y para�t fort bien faite mais ilme para�t que le peintre
l'a peinte trop �g�e et qu'elle a l'air dans ce portrait d'avoir vingt ans." Am <$. Juli meldete fie dem K�nige,
die Prinzessin habe vor dem englischen Gesandten eine probe ihrer Tanzkunst gegeben, und dieser werde dar�ber nach
kondon berichtend
Me Me politischen Beziehungen zwischen Preu�en und England, so wurde auch das pers�nliche Verh�ltnis
der beiden K�nige ein immer besseres: als Friedrich-Wilhelm im Anfang Juli 5 723 nach Hannover gereist war,
schrieb ihm die K�nigin (29. Juni): �La joie de mon p?re sera grande aujourd'hui d'avoir le bonheur de vous
voir." Nach der Abreise ihres Gemahles ging sie selbst nach Herrmhausen. Ihre Briefe von da sind voller Hoffnung
f�r das Gelingen ihres Planes, sie schreibt:
Heirenhausen, 2^. Juli, Je suis arriv�e hier au soir ici, mon p?re ne m'attendait pas et croyait que je
ne viendrais que lundi prochain. Cependant j'ai �t� tr?s bien re�ue, mon fr?re m'a t�moign� mille amiti�s et
m'a demand�, si vous aviez �t� content de lui... Hier ? table iln'y avait que mes dames, Brandt 2, Milord
Marteret 3, Fabrice* et un Anglais que je ne connais pas. Les dames �taient si fatigu�es du voyage de
Pyrmont, qu'elles se sont repos�es. J'ai vu la Duchesse aujourd'hui; elle est encore belle. Je trouve mon
fr?re plus courb� mais je crois que le voyage en est la cause. Le prince Frederic est comme vous me l'avez
d�peint et est tr?s content de vous comme tout le monde ici. Je trouve de grands changements ici. J'ai parl�
aujourd'hui ? Mehmet 5, qui m'a dit qu'il avait esp�rance que mon p?re viendrait a Berlin.
25. Juli. Non p?re est de la meilleure humeur du monde ; je n'ai encore point parl� de la moindre
chose } j'attends une bonne occasion.
27. Juli. IIsemble que tout prend un bon train ici. J'ai parl� ? la Duchesse Kendall et aux deux
Milords qui me donnent esp�rance que mon p?re viendrait ? Berlin . . , Pour des recrues je vous en emm?nerai
s?rement, le g�n�ral Bulow 6 me l'a promis et mon p?re doit souscrire l'ordre.
30. Juli. II v a grande esp�rance pour tous mes petits articles et je me flatte de r�ussir.
Juli, Je vous mande rien dans ma lettre, j'attends ? vous parler moi-m?me pour vous rapporter
toutes mes petites n�gociations, qui prennent un assez bon train.
{.August, J'ai pris trois tentations avec mon p?re, pour le persuader de venir ? Berlin, ilne dit ni
oui ni non. Wallenrodt 7 t�che a le persuader aussi, mais aujourd'hui apr?s le conseil ilparaissait qu'il v avait
eu des choses, qui ne plaisaient pas, sur le tapis; cependant mon p?re est toujours fort bien pour moi et mon
voyage sera fort bien pay�.
2, August, J'ai dien de bonnes nouvelles ? vous apprendre mais que je vous dirai de bouche. Vous
verrez que j'ai sujet d'?tre content de mon voyage et j'aurai aussi le plaisir de vous emmener une bonne
recrue de soldats; enfin je me flatte v�ritablement que tout va le mieux du monde. Am J2. August war sie
wieder in Berlin; ihr Wunsch, ihren Vater hier begr��en 511 k�nnen, ging in Erf�llung, �Les lettres," schreibt sie
am 3. Gklober, �que j'ai re�ues de Hannovre, marquent que mon p?re sera aux premier jours ici," und Wallenrodt,
den sie nach seiner Ankunft am H. einen Augenblick gesprochen hatte, versicherte sie, da� alles nach Wunsch gehe.
1 Auch die Prinzessin Friederike mu�te dem Ansbachischen Geheimrat, der tm Januar 172? zur Verhandlung der Ehepakten nach
Berlin gekommen war, vortanzen.
� '
Kammerfjerr bei der K�nigin. � a (Carteret und 
    
Top of page

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.