Path:
Aus den Briefen der Königin Sophie Dorothea

Full text: Aus den Briefen der Königin Sophie Dorothea

226
capable de vous �crire l?-dessus . .. Votre personne m'est si ch?re et pr�cieuse que je prie toujours Dieu que
nous soyons longtemps ensemble . . . Vous savez si bien ce que vous faites, que je me remets enti?rement
? votre volont�."
F�r die Zeit seiner Abwesenheit w�hrend seiner Reisen nach Cleve und nach Preu�en von Hulibis September
hatte der A�nig seiner Gemahlin eine Art Regentschaft �bergeben; die teitung der ausw�rtigen und publiken Aff�ren
war den beiden Wirklichen Geheimen Staatsr�ten Graf Dohna und Ilgen und dem wberhofmarschall f)rintzen
�bergeben, Generalkontrolleur aller Rassen war der wirkliche Geheime Staatsrat Creutz. Von der T�tigkeit der
A�nigin als Regentin berichten folgende Stellen ihrer Briefe:
9* 3uli. M. Friesendorf 1 demanda hier ? me parler; comme je jouais dans mon jardin 3, je quittai le
jeu pour entendre ce qu'il me dirait. 11 me dit qu'il avait un m�morial aux trois ministres, Donna, ?lgen et
Printzen, touchant les affaires du Roi son ma�tre et m?me que l'on lui avait dit que vous fassiez un trait� avec
le Czar 3 et lui vouliez donner des garanties et que le Czar vous rassurerait Stettin, mais qu'il esp�rait que vous
n'enverriez pas si t�t votre ratification. Je lui r�pondais que comme je n'�tais pas inform�e de toute cette
chose-l?, il ferait bien de s'adresser aux ministres et entendre leurs sentiments; effectivement comme je n'ai vu
que le comte Donna et M. Creutz, les autres ne venant point, je ne suis pas inform�e de rien.
10. 3ult. M. Creutz m'est venu dire que les Litthuaniens 4 avaient �crit qu'ils craignaient la faim et
qu'ils avaient besoin d'argent pour pouvoir se remettre, ce qui fait ? peu pr?s la somme de 30 ? 40 mille �cus;
mais comme les autres ministres ne m'informent pas de l'�tat des choses, je ne puis vous en mander davantage;
du moins pouvez vous ?tre persuad� que je ne ferai point donner d'argent, s'il n'en fait la derni?re n�cessit�.
Ilpart ce soir une relation, ? ce que m'a dit M. Creutz, pour vous informer de cela. Il v a des lettres aussi
qui sont venues de Prusse, ? ce que m'a dit M, Creutz, o? ily avait dedans qu'il n'�tait pas une si grande
n�cessit� et que cela ne pressait pas encore si fort. Comme les autres ministres m'informent de rien, peut-
?tre, que quand la poste sera venue, qu'ils le feront.
\2, Juli. La P�llnitz 5 a enfin r�pondu touchant les lettres de la feu Reine que vous souhaitez de
ravoir, qu'elle en avait parl� ? l'�lecteur et qu'il avait r�pondu que d?s que tous les papiers de Mad. l'�lectrice
d�funte 6 seraient d�cachet�s que l'on vous les renverrait, car toutes ses hardes sont encore cachet�es et ce
n'est qu'apr?s que le testament sera ouvert, que l'on pourra d�cacheter tout cela. Friesendorf m'a envoy� un
m�moire, o? ily avait qu'il avait appris le trait� que l'on faisait avec le Czar, et qu'il souhaiterait en ?tre
inform� comme aussi touchant Stettin. J'ai donc envoy� qu�rir cet apr?s-d�ner Printzen, Dohna et Ilgen pour
leur montrer ce m�morial et [le] leur ai donn� pour savoir ce que l'on pourrait r�pondre, mais j'ai jug� ? propos
d'attendre jusqu'? votre retour pour lui r�pondre. Je crois que si je n'avais pas envoy� qu�rir ces trois messieurs,
ils n'auraient pas song� ? venir de m?me et que je ne les aurais pas vus.
(7. Juli. Creutz m'a dit qu'il esp�rait de mettre dans quelques jours de l'argent dans la vo?te 7,
1Der schwedische Gesandte inBerlin, � a OTonfcijoii, bas ihr Friedrich I.geschenkt hatte; cgi. Seidel, HohenzollerN'Iahrbuch l�99,
5- (8? ff. Das Pleine schlo� auszuschm�cken, war ihr besonderes Vergn�gen. Am s.Mai \7\9 schreibt sie: ,J'ai fait venir hier Creutz, Lucke
et Sirebelo touchant les inventaires, pour le marquer dans le livre ce que vous ave� �le de l'or et je suis apr?s de faire peser l'or par Lieberktlhn;
il croit qu'il fera une belle couronne pour mon cabinet." Und am 29. Oftober (720: �Linger a vu mon cabinet et a tout bien examin�; je
vous ferai rapport de quelle mani?re ilcroit que l'or doit ?tre plac� pour, l� faire para�tre davantage et de rendre le cabinet plus beau." Vie
Genannten sind der Geheime �ammerdiener von luck, der Hofrat und Geheime Rammerfekret�r Ztrebelow, der Vberst von der Artilleriedo�
finget und der Goldschmied fteberffirtn.
�
B Der Garantievertrag zwischen Friedrich-Wilhelm und Peter dem Gro�en, der elfterem den Vesitz
von Stettin und allem bis zum Peenestrom und was jettfeite von demselben liegt, zusicherte, war am �2. Juni unterzeichnet. � * litauen war
durch dienest von 1:09 so ausgestorben und ruiniert, �da� es �icht genug zu beschreiben".
� *
Vie Hofdame und Freundin der K�nigin
Sophie-Charlotte; sie war nach deren Tode inHannover geblieben. � *Kurf�rftin Sophie, die Mutter der K�nigin e'
    
Top of page

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.