Path:
Aus den Briefen der Königin Sophie Dorothea

Full text: Aus den Briefen der Königin Sophie Dorothea

218
\7> Oktober, Je suis presque toujours aupr?s de cet enfant et m?me elle me veut toujours avoir aupr?s
d'elle ... elle est fort patiente mais tout ce qu'elle a souhait�, �tait d'emp?cher de battre le tambour, quand
la garde monte, ce que j'ai fait dire au g�n�ral Forcade.
2\* (Dftobcr, Je la trouve fort abattue elle ne parle presque point, ?. moins qu'elle ne demande
quelque chose.
22. Oktober, Je suis presque toujours aupr?s d'elle ... je ne vois point les autres enfants.
(720, 2\* Januar, Fritz m'a dit que Messieurs les Margraves avaient �t� le voir ce qu'ils n'avaient pas
encore fait; il soupera ce soir avec Wilhelmine.
25. Januar. Fritz et Wilhelmine se sont divertis hier et ont dans�, j'ai �t� les voir un moment. Ily
avait les enfants du Margrave Albrecht et le Prince Henri.
\*M�rz. Le Prince d'Anhalt a dit qu'il souhaitait de d�ner chez Fritz, mais qu'il voulait ?tre pri�, ce
que le g�n�ral Finkenstein a fait. Ily d�nera demain.
2. Zl�ai. On m'a cont� que Madame Gundling 1 a �t� se promener, il y a quelques jours, dans son
�quipage et que beaucoup de monde l'avait suivie par curiosit�; elle avait pourtant les coiffes dans le visage
mais quand elle a vu passer Fritz a cheval, elle les avait baiss�es pour lui faire la r�v�rence.
7. IViai, Le Margrave Albert �tait fort content de ce que le prince Charles est aupr?s de Fritz,
7. 3uni. Fritz est all� voir sa compagnie a C�penick 2.
\72\, 2^* Januar. Le Prince d'Anhalt a d�n� chez Fritz et lui a fait un compliment le jour de sa
naissance. Messieurs les Margraves y ont �t� cet apr?s-midi. J'ai donn� ? Fritz une �p�e. 11 est ?
pr�sent ? exercer.
25. Januar. F�rst Leopold hat ihr beim Abschied gesagt), c^u'il �tait charm� de Fritz et qu'il avait fait si
joliment les honneurs de sa table, qu'il n'y avait rien de si joli3.
25. �lTarj. Die Kinber lassen gr��en^, surtout Fritz qui promet d'apprendre tant qu'il pourra du Th��tre
de l'Europe 4, afin que vous soyez content de lui ? votre retour.
27. M�rz. Fritz apprend tout qu'il peut du Th��tre de l'Europe.
7, X?lai. Fritz doit partir demain pour aller d�ner avec vous, ce sera une grande joie pour lui, d'?tre
aupr?s de vous; ilm'a demand� presque tous les jours, quand ilvous irait trouver.
\?. 3"�* Voil? plusieurs sortes d'�criture que M. Kalkstein me prie de vous envoyer, afin que vous
choisissiez celle qui vous plairait mieux pour Fritz.
2$. Juni. Fritz se prom?ne tous les jours et n'est dans sa chambre que pour apprendre; tout le reste
du temps il sort.
\0. (Dftobcr. Les chambres des enfants sont presque pr?tes; on attend vos ordres pour savoir, quand
Fritz doit d�meubler.
1Sie war die Co?ter des Hof- und ?egationsvat�s be karrey. Vie K�nigin schreibt am 4. Dezember: J'ai vu hier Mlle de
Larrei ajust�e d'un habit gris de linge que Gundling lui a donn�, avec mie coiffure de belles dentelles. Elle commence fort ? se
donner des airs. Je lui ai demand�, si elle n'�tait pas triste de ne voir pas son promis, mais elle m'a r�pondu qu'il fallait bien que
Gundling fit son service aupr?s de vous et qu'il travaillait pour votre service; elle le croit ministre d'�tat dans toutes les formes. �
3 Die keibkompagme des GerZdorffschen InfaxterieregimenteZ. Ver Kronprui3 schreibt �bet diesen Vefuch um \\. Juni feinem Dat�e:
�Meine Kompagnie hat nicht allein die Handgriffe sehr gut gemacht, sondern so gut gefeuert, da� es unmogllch besser fein faim", und
am 2;. Vktober (720, er habe ihr, weil sie es so gut gemachet, ein Fa� Vier geschenkt. Auch die K�nigin spricht mehrfach von diesen
Besuchen in K�penick.
�
8 Am 28, August war F�rst leopold mit seinen beiden S�hnen beim Kronprinzen 311 Tisch. Auch Graf
3chulenburg, �der Venetianer", war imDezember ;?20 Gast des Kroni>nii3ett. Am *2. Juli ;?2! schreibt der Kronprinz dem Vater, er
habe Gundling Mm Essen bei sich gehabt, der ihm alles erz�hlt h�tte und sehr lustig gewesen sei. � *Das Theatrum Europaeum in
1.9 V�nden, die Geschichte von 56;? bis i?,2 umfassend, mit vielen [billigen und planen, war auf Vefehl des K�nigs dem Geschichts-
unterricht zugrunde gelegt. Im Sommer \72\ berichtete der Kronprinz dem Vater von seinen Studien :am n<$. 3�m, er fange bas 3. Jahr
an, am \,Juli, er fei bis zur Schlacht am Wei�en Verge gekommen, am 25. August, er werde bald bas 1%. Jahr anfangen.
        
Top of page

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.