Path:
Der große Maskenball in Berlin zur Feier des Geburstages der Königin Luise 1804

Full text: Der große Maskenball in Berlin zur Feier des Geburstages der Königin Luise 1804

233
10.
C'est aimable �tranger
divine Polhymnie,
? droit par ses talents
a vos plus deux accents.
'
Polhymnie ! Muse des plus dignes d'encens t elle sait mettre dans un beau jour les vertus et
l'hospitalit� en est une des premi?res. Chantez muse divine les festins de votre favori auxquels pr�sident
Apollon et Bacchus. Chantez l'hymne de la reconnaissance que lui doit Berlin, pour l'organisation de la
f?te unique ? laquelle il a particip� g�n�reusement.
Un discours de Caliiope
tout parsem� de fleurs,
vante d'un philantrope
le coeur! 2
Divine Caliiope qui divulguez ? la post�rit� les faits h�ro?ques dignes de m�moire, n'oubliez
pas que l'arbitre des diff�rends a bien des droits ? vos r�cits.
1 1.
On voit pr?s d'Erato
chaq'amant qu'ell' encha�ne;
ses chansons en lambeaux
sont devenues drapeaux. 3
C'est d'Erato dont les doux accents touchent tous les c?urs. Chaque fou n'est pas sage (a t'on dit)
mais quand on est fou des attraits de la divine Erato, on est un fou bien aimable, t�moin le Duc Richelieu
d'amoureux m�moire.
Terpsichore ? la danse
met fin et pour sa part
elle prend en cadence
l'husard, 4
Sautons et dansons, car demain nous mourrons, c'est la maxime de Terpsichore et de ses joyeux
disciples. Heureuse maxime qui nous fait rena�tre tous les jours pour jouir et donner la jouissance.
'
Fnrft l?atzfeld mit poly^ymma. Vgl. die Abbildung S. 228/229. � � Graf Krufwnarf mit Ralliope. vgl. die Abbildung
5.232/233. � 8 von schack mit ]oU�rn.3"&rl>u(li MU. 30
        
Top of page

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.