Path:
Königin Luisens letze Tage

Full text: Königin Luisens letze Tage

242
f�r Hardenbergs R�ckberufung! Mit einem ihrer letzten Atemz�ge hat sie die Freundschaft zwischen Friedrich-Wilhelm
und Hardenberg besiegelt. Und als der K�nig von Hohenzieritz nach Berlin zur�ckkam, hat er seinem Minister das
wort abgenommen, da� sie beide miteinander ausharren trollten, bis der tTo6 sie trenne. So schlo� sich gleichsam
�ber dem Sarge der K�nigin der Vund, der alle Wechself�lle der n�chsten Jahre �berdauerte und die Grundlagen f�r
das neue Preu�en schuf � K�nigin Cuifens letzte, gr��te und wirkungsvollste Tat.
K�nigin Tuisens letzte Vriefe
5. A�nigin Tuise an ihre Schwester, Prinzessin Th�r?se von Thurn und Taxis.!
Mai
Que devez-vous penser de moi, ch?re Th�r?se, cette id�e me tourmente jour et nuit. Le comte Goltz -
ne m'a pas dit un mot de l'envoi du dernier courrier, par lequel la Voss vous a �crit: (qui a �t� assez heureuse
de l'apprendre, parce qu'elle demeure ? Berlin et moi ? Potsdam) ceci doit vous donner la clef pourquoi vous
n'avez re�u de lettre de ma part ni de r�ponse aux ch?res v�tres. Quand on ne sait pas cet impardonnable
oubli du comte Goltz, on ne con�oit pas pourquoi une s?ur tendre et reconnaissante laisse l'autre sans signe
de vie, tandis qu'elle s'est sacrifice pour elle. Avec moins de reconnaissance de mon c?ur vous pourriez ais�-
ment croire que j'en agis avec vous, comme on pr�tend que Fr�d�ric IIa dit ? Voltaire; ,,on presse le citron
et on jette T�corce." Mais quoique vous ?tes incapable de penser une chose que je suis incapable de faire, je
serais bien afflig�e si vous pouviez m?me me taxer de paresse dans une pareille occasion. Il s'agissait de
vous parler de toute ma reconnaissance pour les longues et bonnes lettres que vous m'avez �crites au milieu
des f?tes les plus extraordinaires et les plus fatiguantes. 3 Le mot �esp�rez, esp�rez" �tait depuis longtemps
le premier moment o? je respirais librement. Si vous en ave?, l'occasion maintenant ou un jour, parlez a
Metternich 4 de toute ma reconnaissance pour les bons offices qu'il nous a rendus, pour le z?le et la bonne et
forte volont� de plaider notre cause, pour la bonne opinion qu'il a de moi. Il me conna�t bien ? fond, le
comte M., s'il est persuad�, comme ill'a prouv� par ses conseils, que rien ne me co?te quand il s'agit du bien
g�n�ral. Ma vie est ? l'�tat si elle peut lui rendre le bonheur.
Le y juillet (Erreur, doit ?tre 7 juin).5 Avant-hier, je re�us votre paquet avec les cadeaux pour nous
et pour mon jour de naissance.
Le 8. J'en �tais r�ellement venue la lorsque la Berg arriva de Strel?tz, couverte de commissions, et de
lettres pour moi, entre autres une de votre part ? George. Ah! ch?re Th�r?se, qu'elle m'a navr� le c?ur, cette
lettre! 3a es gibt Wunden, die unheilbar sind. K�nnte ich Dicf) doch nur einmal noch sehen, um mit Dir zu weinen,
wie Du so richtig sagst, welch ein wiedersehen nach so unaussprechlichen ?ei6en. Meine Seele ist grau geworden durch
Erfahrungen und Menschen kenntni�, aber mein Herz ist noch jung. Ich liebe die Menschen, ich hoffe so gern, und
habe allen ich sage allen meinen Feinden verziehen. Die Menschen sind dennoch recht schlecht, und es sitzt hier ein
Rest Menschen, die so arg und �rger sind als die Riehnraupe; diese fressen oie Wurzel des Raumes ab, so da� er
sterben mu�, und jene nagen an jedem guten Namen, bis der Mensch f�r Herzenskr�nkung stirbt. Hardenberg ist
wieder unser, durch und mit Napoleons Bewilligung. 
    
Top of page

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.