Path:
Friedrich der Große und seine Leute : II Luise Elenore von Wreech; III Charles Etienne Jordan

Full text: Friedrich der Große und seine Leute : II Luise Elenore von Wreech; III Charles Etienne Jordan

205
Et tu n'y verras plus cette agr�able aisance,
Mais un style furtif, sentant son indigence.
Tu tailles, rogneras, pour �pargner un mot,
30. Autant que quelques gens pour garder un fagot,
Et pour m�nager l'encre et m�nager la plume;
De retrancher partout, tu te feras coutume.
Ton fond de gaiet�, ton agr�able humeur
Indubitablement perdrait de sa vigueur.
35. Tu abandonnerais le brodequin comique,
Afin de te chausser le cothurne tragique.
Mais, malgr� tout cela, de tes productions
Tu en critiqueras les moindres actions.
39. C'est dans un tel �tat qu'? pr�sent je me trouve,
40. Et que, vers apr?s vers, je change et d�sapprouve.
Croyant en avoir fait quelqu'un de d�li�,
IIse trouve mauvais, et il le faut rayer;
De tous ces mauvais vers, n'en laissant que les
moindres
Que Ton lime et rabote, afin de les rejoindre,
45. L'on voit plein de chagrin qu'ils sont mal recousus,
30. Ce vers fait allusion au gouverneur de la
forteresse 1 qui, dans mon arr?t, m'a refus� une fois
quelques fagots de sarment que jelui avais fait demander.
39. Ces vers visent ? la critique que j'jai] fait
moi-m?me de cette �p�tre, l'ayant chang� par diff�rentes
reprises. J'y ai travaill� 15 jours.
45- Je ne suis pas encore content de la structure
de cette �p�tre. Je trouve que ce n'est qu'une rapsodie
bigarr�e de diff�rents caract?res, et que les transitions
sont trop grossi?res; il y a beaucoup de mauvais vers
qui la composent, et les bons qui y sont, sont des
imitations ou d'Horace, de Juvenal ou de Boileau.
Encore, j'avais fait cette �p�tre tout diff�rente de ce
qu'elle est ? pr�sent, et je n'en ai pris que quelques mor-
ceaux que j'en ai rejoints. C'est ? quoi ceci fait allusion.
46. Expression hasard�e.46. Et qu'en genre de vers ce sont des vers bossus.
Cependant, cher Damis, que t'importe ma rime,
Hue, si je la fais mal, soudain je la supprime?
Il suffit, n'est-ce pas? qu'en �tant le rimeur,
50. Je la corrige aussi et en sois le censeur?
Pourvu qu'en la lisant, tu y trouves ton compte,
Qu'importe s'ils sont faits d'une main lente ou
prompte?
53. Mais avoue pourtant que l'on m'accuse ? tort
D'?tre de ces auteurs qui se raillent trop fort,
55, Puisque l'on m'attribue une noire satire
Qui ne se tient jamais ? badiner et rire,
Pour avoir toujours dit les choses par leur nom,
Appel� chat un chat et Rollet un fripon
5Z. L'on m'a accuse ici 6'etre trop satirique, d'est
pourquoi fa�L ici mon apologie.
1 Generalmajor Otto Gustav von tepell.
� 9 j'appelle un chat un chat, et Rollet un fripon. Boileau.
        
Top of page

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.