Path:
Friedrich der Große und seine Leute : II Luise Elenore von Wreech; III Charles Etienne Jordan

Full text: Friedrich der Große und seine Leute : II Luise Elenore von Wreech; III Charles Etienne Jordan

202
Je vous d�peins en gros ma situation
Qui est: d'?tre amoureux, sans avoir de passion,
Et d'avoir un rival sans moindre jalousie 1,
De sortir des arr?ts, sans en avoir d'envie.
Mais que l'on le veut, ilfaut se marier,
La complaisance veut qu'il faudra l'agr�er,
Et Ton m'a limit� le choix d'une compagne
Que n�cessairement elle soit d'Allemagne,
Et mon penchant me porte ? celle d'Eisenac 2,
Mais je ne voudrais pas la prendre dans un sac, 8
Ainsi, sans risquer, on peut tra�ner ces noces.
Pourvu qu'elle ne soit une vilaine rosse,
Je crois qu'elle pourrait d�terminer mon choix,
Et qu'elle poss�dera volagement ma foi.4
Toujours je resterai votre tr?s bon ami
Et ne le serai pas ni faux ni ? demi.
Fr�d�ric.
II
Ode, donn�e de Monseigneur le Prince Royal au prince Charles, ce 19 de septembre 173 i.?
Nach einer Abschrift auf Schlo� Tamfel; die Urschrift war eigenh�ndig
Vous, auteurs des destin�es,
Secondez de ce savoir
Ma Musc, qui anim�e
Chante par votre pouvoir,
Puisqu'il faudra que je parle
De l'inestimable Charles,
Ce que son sort nous pr�dit
Qu'avec autant de jeunesse
Sa prudence et hardiesse
Pour un grand h�ros suffit.
Par ses troupes belliqueuses
Toujours ilsera vainqueur,
Par son �me g�n�reuse
IIs'emparera des c?urs.
R�gnant sur un tel empire,
Le mal ne pourra lui nuire,
Et l'on ou?ra sonner
Sa glorieuse renomm�e,
Qui toujours l'a tant aim�
Et ne peut l'abandonner.
Car sa valeur peu commune
Le fait partout admirer,
Assure que la Fortune
Ne pourra pas le quitter;
Ce qui nous sert de pr�sage
Qu'il n'attend que le carnage,
Qu'aussi expert que C�sar,
IIgagnera des batailles
Et forcera des murailles
Comm'un ma�tre dans ces arts.
Rien n'arr?tant ses conqu?tes,
Indomptable en ses travaux
Et par les plus longues traites
IIne verra pas d'�gaux.
La vertu et le m�rite
Prodiguant ? sa suite
Tous leurs plus rares tr�sors,
Tel donc qui aurait l'audace
De lui disputer la place,
Ne ferait que vains efforts.
1 Die Beziehung ist nicht erkennbar.
�
a vgl. 5. 20*, Anm. 2.
�
a So schreibt auch teilte an <5ntmbrotp, R�strin 2, Juni 5755:
Le Prince �n'est nullement dispos� de choisir sans avoir vu, et d'acheter chat en poche comme la s?ur" (prin^ejfin l�illjelmirie).
vgl.F�rster, 8?>. 3, S. 4�.
� * Aehnlich schreibt Wotbm an (Svumbtow, Aiiftrin 2. Juni (73^: �Comme il est [le] plus las de ce train
de vie, et qu'il souhaite ardemment la fin de ces troubles domestiques, je veux bien croire qu'il s'accommodera tout de m?me, quand il
s'agira de le marier, pourvu qu'on lui laisse un peu de libert�, et que la personne qu'on lui destine, lui plaise, et qu'il ait de quoi entretenir
sa petite cour." Vgl.F�rster, Vd. 5, S. H?.
�
6 Auf dem Wege zum �rbensfef�e der Iohannit� in Sonnenburg hatte Markgraf Karl
am 59. September \75\ dem Kronprinzen in K�ftvm einen Vesnch abgestattet, dessen Perlauf dieser der Frau von tvreech schildert: �L'on
a peu bu, mais en revanche fait beaucoup de bruit, cass� quelques fen?tres, bris� quelques fourneaux etc." (Dgl. ?uvres, 31). \6r S. (7.)
        
Top of page

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.