Path:
Zur Geschichte des Kronprinzen-Palais in Berlin, insbesondere der ehemaligen Wohnung der Königin Luise

Full text: Zur Geschichte des Kronprinzen-Palais in Berlin, insbesondere der ehemaligen Wohnung der Königin Luise

240
IIFaudra, Monseigneur, que l'on songe bient�t aussi aux �quipages dont Vous aurez besoin, car c'est
un article qui demande du temps ? faire. N'aurez Vous pas une vaisselle d'argent? Ilfaudra encore du
nappage. Tachez de savoir combien le Roi destine ? tout cela. Il ne faut pas oublier une provision de vin
de plusieurs esp?ces, enfin tout ce qui est n�cessaire pour monter une maison. Il faut que Je Roi contribue
? tout cela, la chose une fois faite ilVous sera ais� Monseigneur de l'entretenir, mais si d?s les commence-
ments le Roi veut rogner ces articles il Vous sera impossible de Vous procurer tout ce qu'il Vous faut ?
moins d'entamer Votre petit capital que je regarde toujours comme une poire pour la soif et une ressource
pour des d�penses inopin�es pour lesquelles on ne saurait s'adresser dans la suite au Roi.
Le Roi n'ayant point encore donn� des ordres pour Mgr. le Prince Louis il ne sera gu?re possible
de faire les arrangements pour sa maison, si l'on tarde encore quelque temps ? y songer.
Le comte Schlaberndorff m'ayant mand� par la derni?re poste que le Prince Louis d�sirerait peut-?tre
que le Roi f�t emplette d'une maison pour lui au lieu de celle qu'il habite ilm'est venu l'id�e que le Roi
pourrait faire la chose sans qu'il lui en co?te autre chose que l'ameublement. La maison, o? est la soci�t�
maritime, appartient au Roi, c'est superbe maison qui a un bel emplacement; s'il faisait un troc qu'il mit la
soci�t� maritime dans la maison et donna cet h�tel en change au Prince Louis, l'affaire serait faite et il en
r�sulterait l'avantage que Vous ne seriez pas �loign� l'un de l'autre.
Je d�sirerais bien, Monseigneur, apprendre de bonnes nouvelles de Votre part et que le ciel veuille
bient�t mettre fin a cette horrible guerre pour qu'on aie bient�t le bonheur de revoir ici.
L'on m'assure qu'on a cependant d�truit ? la derni?re affaire de Costheim, dont Vous m'avez parl�,
tous les ouvrages que les Fran�ais y avaient fait. II serait bien temps qu'on r�duisit ces monstres qui font
d�shonneur ? l'humanit�.
Recevez l'expression ..... (gez) Briihl.
Comme je suis forc� de faire un petit voyage d'une quinzaine de jours pour affaires de famille Vous
voudrez bien Monseigneur adresser Vos ordres en mon absence ? Massow.
3
�^. Hofmarschall von an Aronprinz Friedrich Wilhelm slll).
a Berlin le 15 de Juin 1793.Monseigneur
P�n�tr� de la lettre pleine de bont�, que Votre Altesse Royale a eue la gra�e de m'�crire; je m'empresse
Monseigneur ? Vous en t�moigner ma plus vive reconnaissance, et ma seule ambition sera, de tacher a me
rendre digne de la confiance flatteuse, dont Votre Altesse Royale daigne m' honorer.
Conform�ment aux ordres de Votre Altesse Royale, je ne manquerai pas d'envoyer tous les quinze
jours un rapport des progr?s de la b�tisse; je fais travailler pour cet effet ? un plan exact, tel que le Palais
sera distribu� et arrang�; j'aurai l'honneur de l'envoyer dans 8 jours ? Votre Altesse Royale, et Elle sera par
l? ? m?me de suivre les diff�rents rapports ? mesure que j'aurai l'honneur de les envoyer. Depuis que la
d�cision du Roi est arriv�e, je fais travailler au Palais avec la plus grande activit� et j'avance assez quoique
je rencontre dans le travail m?me, des contrari�t�s auxquels je ne m'�tais pas attendu. Une grande quantit�
de poutres sont pourris, surtout du c�t� au-dessus des chambres que Votre Altesse Royale a occup� jusqu'?
pr�sent; cela retarde beaucoup les progr?s du travail, par la difficult� doter et de remplacer ces poutres,
cependant ilfaut s'y soumettre et la chose est trop essentielle, pour ne pas devoir v mettre la plus scrupuleuse
attention; aussi suis-je moi-m?me ? l'examen de chaque poutre, ne pouvant ni voulant me fier ? personne
qu'? moi-m?me.
        
Top of page

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.