Path:
Voltaire als Kritiker der Oeuvres du Philosophe de Sanssouci

Full text: Voltaire als Kritiker der Oeuvres du Philosophe de Sanssouci

189
m'arr?terai la. je cloirois ce beau morceau je passerois a lautre id�e je lierois par une transition ce que vous
dites de N�ron." �der Voltaire lobt den Gedanken und tadelt die Einkleidung: �l'id�e est tr?s jolie et demande
a ?tre mieux tourn�e".
�
�je voudrais que cette grande id�e fut plus nette, point de baute sans clart�, questce
qu'un tr�pas empreint?" so fragt er 511 der Stelle ;
Et partout sur la terre
Les traces de la guerre
Ont empreint le tr�pas.
Die gleiche Veurteilung erfahren die Verse:
Et tandisque l'Africain loue
C� courage aux Romains fatal,
Le h�ros s'endort ? Capoue.
Voltaire bedauert: �ces deux vers louches d�parent la plus jolie id�e du monde, un mot, une conjonction, un
adverbe suffit pour embellir ou pour g�ter, l'afrique au Heu d'Africain suffirait pour d�terminer le sens, car
lafricain veut dire Annibal m?me."
In der Epistel an Maupertuis erhebt der K�nig gegen den Pr�sidenten seiner Akademie die Anklage, da�
er in dem von ihm selbst entfachten 3treit mit den Anh�ngern TeibnizenZ fahnenfl�chtig geworden sei:
Et vous qui f�tes soulever Et p�rorer des gens aust?res
Du style aigre des harang?res;
Dans l'acharnement du combat
De tous ces cuistres ? rabat,
Vous quittez ces champs de batailles
Et fuyez en poste ? Versailles
Les argu menteurs, les sophistes,
Tous les professeurs monadistes
Criant partout pour nous braver,
Et que dans l'obscurit� sombre
Ils feraillent encor dans l'ombre,
Qu'on entend partout disputer,
Distinguer, prouver, r�futer,
Pour respirer votre air natal.
Auch mit dieser Stelle findet sich der Ariliker durch eine weise Mischung �on ?ob und Cadel ab; ,,il faut une
transition 1: lorsque tandisque dans lobscurit� sombre, mais dans lobscurit� et dans lombre cest ta m?me
chose et voyla deux fois dans, ces petits d�fauts ne doivent pas ?tre n�gligez, baucoup de bagatelles pareilles
g�tent un ouvrage excellent d'ailleurs, ilest tr?s ais� de corriger ces fautes legeres, et assur�ment des pi?ces
aussi remplies de g�nie desprit, d'imagination et de gr�ces m�ritent cette attention."
(Dfl genug aber wird der gemilderte, durch ein ?ob gleichsam kompensierte Tadel durch reinen Tadel, ja
herben Tadel abgel�st. �On ne peut finir plus languissamment" mu� sich der Verfasser gelegentlich sagen lassen,
oder etwas minder deutlich: �ilfaudroit tacher de finir cette tirade par un vers un peu plus saillant." Noten wie
vers faible, vers bien faible, vers faible et dur, vaut rien, ? refaire zieren in regelm��iger Wiederkehr die R�nder
unseres .Exemplars.
Am wenigsten haben Friedrichs Epigramme vor Voltaires Augen Gnade gefunden: �5ivous voulex conserver
cette epi^ramme, il faut le tourner tout autrement" bemerkt er zu dem einen, und zu dem anderen: �a refaire
pour hu'il x ait du sel, de la plaisanterie, ilsaut un contraste vif et frappant." Aicht besser erging es dem folgenden:
Un monstre f�minin, fl�au de son mari,
L'avoit pers�cut� du jour qu'il l'avoit pris,
Le veuf s'en d�sesp�rait fort;
Ses amis lui disoient: �Vous la pleurez ? tort."
�C'est que je crains, dit-il, qu'elle ne ressuscite."Jusqu'au jour que la mort un bon matin l'eut frite.
Voltaire bewerft; �Pour que la plaisanterie soit bien rendue, ilfaut interroger le mary. d'ailleurs la crainte ne
fait pas pleurer, et comment et pourquoy craindre quelle ne resuscite?"
Endlich Hat Voltaire in einein Falle ein ganzes Gedicht unterdr�ckt sehen wollen. Es ist I^e Wracle man^',e,
ein von dem Verfasser breit angesponnener, grotesk ausgeschm�ckter schwank, der an die Tatsache ankn�pft, da� in
Verlin 5?H0 eine teiche drei Wochen hindurch keine Verwesungsspuren gezeigt hatte. Nach erstmaliger Durchsicht
sprach Voltaire am Schl�sse einstweilen nur die Vitte aus: �je suplie 3a Majest� d'acourcir 5on conte et de le
1 Vgl. oben 5. 18V
        
Top of page

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.